Silent Tuesday

quinoa tabbouleh (print)

recipe adapted from mark bittman

(4 servings)

1/2 cup quinoa, rinsed and drained

salt

1/3 cup olive oil

1/4 cup lime juice

black pepper

1 cup finely chopped parsley

1/2 cup finely chopped mint

1/2 cup finely chopped kale

1 cup edamame

7 radishes, finely diced

1/2 cup finely chopped chives

2 tomatoes, seeded and finely diced

1/2 cup finely diced seeded cucumber

1/4 cup pistachios, chopped

Cook the quinoa in salted water like pasta and drain well. Toss the warm quinoa with the oil, lemon juice and pepper. Set aside.

Just before you’re ready to eat, add the remaining ingredients and toss gently.

nutrition facts : 391 calories; 26.4 g fat; 7.5 g dietary fibers; 3.1 g sugars; 14.8 g protein

taboulé au quinoa (imprimer)

recette adaptée de mark bittman

(4 portions)

1/2 tasse de quinoa, rincé et égoutté

sel

1/3 tasse d’huile d’olive

1/4 tasse de jus de lime

poivre

1 tasse de persil, finement haché

1/2 tasse de menthe, finement hachée

1/2 tasse de chou borécole, finement haché

1 tasse d’edamame

7 radis, hachés menu

1/2 tasse de ciboulette, finement hachée

2 tomates, épépinées, hachées menu

1/2 tasse de concombre, épépiné, haché menu

1/4 tasse de pistaches, hachées

Cuire le quinoa comme des pâtes dans de l’eau salée et bien égoutter. Y ajouter l’huile, le jus de lime et le poivre. Réserver.

Au moment de servir, ajouter le reste des ingrédients et mélanger doucement.

valeur nutritive : 391 calories; 26,4 g de lipides; 7,5 g de fibres; 3,1 g de sucres; 14,8 g de protéines

Halloumi is the new bacon

Halloumi is the new bacon.

It’s greasy and funny-looking.

It is chewy on the inside and crunchy on the outside.

It is salty and addictive.

Halloumi is amazing with this corn-avocado salad! It complements beautifully the sweetness of the corn and turns this simple salad in an wholesome and delicious vegetarian meal.

Halloumi is the new bacon! Buy it, grill it (or sear it), eat it! Now!

I’d like to thank Jenn, from Vanilla Lemon, for choosing this amazingly simple recipe for the FMP. Read her post to get the original recipe and swing by here to drool on various yummy corn-avocado salads.

corn-avocado salad with grilled halloumi (print)

recipe adapted from mark bittman

(4 servings)

5 ears fresh corn, stripped of their kernels

1/2 red onion, chopped

1/2 red bell pepper, chopped

1 tomato, seeded and chopped

1 avocado, diced

1/4 cup orange juice

1/2 cup chopped fresh cilantro

salt

pepper

125 g halloumi cheese

2 tortillas

cooking spray

Mix together the corn, onion, red bell pepper, tomato, avocado, orange juice, cilantro, salt and pepper to make a nice salad. Set aside.

Turn on your barbecue. Cut up the cheese in 4 nice slices. Spray some cooking spray on the cheese and on the tortillas. Grill on the barbecue, about 2 minutes on each side for the cheese and about 30 seconds on each side for the tortillas. Cut up the grilled tortillas in 8 pieces.

Make 4 nice plates as can be seen on the picture above.

nutrition facts : 319 calories; 18.2 g fat; 7.4 g dietary fibers; 7.1 g sugars; 12 g protein

salade de maïs et d’avocat servie avec halloumi grillé (imprimer)

recette adaptée de mark bittman

(4 portions)

les grains de 5 épis de maïs

1/2 oignon rouge, haché

1/2 poivron rouge, haché

1 tomate, épépinée et hachée

1 avocat, coupé en dés

1/4 tasse jus d’orange

1/2 tasse de coriandre fraîche, hachée

sel

poivre

125 g de fromage halloumi

2 tortillas

enduit à cuisson

Mélanger le maïs, l’oignon, le poivron, la tomate, l’avocat, le jus d’orange, la coriandre, le sel et le poivre pour faire une jolie salade. Réserver.

Allumer le barbecue. Couper le fromage en 4 jolies tranches. Vaporiser le fromage et les tortillas d’enduit à cuisson. Griller le fromage environ 2 minutes de chaque côté et les tortillas environ 30 secondes de chaque côté. Couper les tortillas en 8 pointes

Faire 4 jolies assiettes comme sur la photo ci-dessus.

valeur nutritive : 319 calories; 18,2 g de lipides; 7,4 g de fibres; 7,1 g de sucres; 12 g de protéines

Au-delà

Pour Claude, que j’aime

Un être cher d’un être cher est décédé récemment. Une sœur, une mère, une grand-mère.

Dans cet univers merveilleux qui est mien, dans ce monde peuplé d’un prince, d’un roi et de fées, toute mort humaine est inévitable et irréversible, à la fois normale et tragique. C’est ainsi, personne n’y peut rien.

Dans cet univers merveilleux où j’aime, vis et mange, les êtres humains ne sont pas égaux. Certains sont adorés, d’autres oubliés. Certains goûtent tous les jours le bonheur, d’autres ont cessé d’y croire. Certains mangent à leur faim, d’autres ne sont jamais rassasiés. C’est ainsi, personne n’y peut rien.

Dans cet univers merveilleux qui me fascine malgré l’injustice qui le façonne, les êtres humains sont inégaux même dans la mort. Certains partent en paix, d’autres en colère. Certains sont regrettés, pleurés, d’autres sont enterrés, au sens propre et figuré. C’est ainsi, personne n’y peut rien.

Cette sœur, cette mère, cette grand-mère, elle s’appelait Thérèse. Elle était née sous une mauvaise étoile. Elle n’était ni adorable, ni aimable. Elle était instable, incomprise, inanimée. Elle était fragile, sûrement brisée. Elle importunait, agaçait, exaspérait.

Dans cet univers merveilleux qui me verra un jour mourir, il y a un au-delà. Un paradis pour les bien-aimés et les mal-aimés. Pour les résilients et les désespérés. Pour les pouponnés et les négligés.

J’aime bien imaginer Thérèse dans ce paradis. Ses soucis se sont volatilisés. Sa mélancolie s’est envolée. Sa langueur s’est évanouie. Elle a retrouvé sa jeunesse, son papa, sa maman. Elle est aimée et choyée. Elle aime et choie. Elle est légère comme une plume.

J’aime bien imaginer ce qu’il y a à manger dans ce paradis. On n’y trouve que des fruits : toujours mûrs, en saison, tendres, sucrés, juteux, savoureux. Et on n’a qu’à tendre la main pour cueillir et dévorer à mains nues celui qui nous fait envie.

L’image d’une Thérèse resplendissante de bonheur dans un au-delà parfumé et invitant m’a inspiré une salade de fruits. J’y ai mis mes fruits préférés, du miel et de l’eau de rose. N’hésitez pas à faire la même chose quand un être cher disparu vous manque, cela vous  transportera peut-être auprès de lui, au paradis, l’espace d’un instant.

Vert

J’aime jouer avec les couleurs.

Je pense en couleurs, je mange en couleurs. Je rêve en couleurs aussi, mais ça, c’est une autre histoire.

Je pense souvent en bleu, mais je mange rarement en bleu. Le ciel s’est réservé le bleu. Le bleu est intangible, donc immangeable. Il doit y avoir une explication scientifique pour ça. Le bleu est la couleur préférée du petit roi. Je pense que le petit roi mangerait beaucoup plus de légumes s’il y en avait des bleus. Il doit y en avoir plein, des légumes bleus, au Japon. Mais, pour moi, le Japon, c’est le bout du monde, loin, loin, loin, comme dirait le petit roi.

Avec toute la pluie que les plaines montréalaises ont reçue ces derniers temps, il y a du vert partout. Du gazon à perte de vue, des bourgeons bourgeonnant, des pousses de tulipes, des embryons d’herbe à poux.

Lorsque la pluie cesse, les fées vertes sortent de leur cachette et s’affairent à ce que tout ce vert se passe bien.

Les fées vertes sont parmi nous, mais leur observation demeure délicate. Il importe d’abord de s’immobiliser et de ralentir sa respiration. Ensuite, l’observateur en herbe se doit d’user de concentration et de patience. La plus grande erreur du débutant enthousiaste est de dévisager le vert ambiant. Quelle idée! Il convient plutôt de détourner les yeux du vert aveuglant pour fixer une autre couleur du regard : le brun d’un tronc, le gris d’un trottoir, le jaune d’un pissenlit. C’est là que surgiront les fées vertes, agiles comme des colibris, menues comme des libellules, gracieuses comme des ballerines.

Si, par chance, vous cohabitez avec un petit roi et un prince de perse, vous tomberez peut-être bien vite à court de patience ou de temps libre. Qu’à cela ne tienne, voici mon meilleur truc ultrasecret pour attirer la gent fée verte. Il vous suffit de préparer une salade verte et de l’enrober d’une délicieuse vinaigrette verte. Déposez ensuite la salade en offrande dans un endroit stratégique, loin des écureuils et du chat du voisin, et vous verrez les fées vertes accourir par dizaines.

En plus, ce qui est bien avec les offrandes, c’est que les divinités auxquelles elles sont destinées n’y goûtent point. Elles les hument, les contemplent, les apprécient, mais elles ne les mangent jamais vraiment. Une fois les fées reparties, vous pourrez savourer vous-même cette offrande que vous avez bien méritée.

vinaigrette verte (imprimer)

1 avocat

10 feuilles de basilic

1/3 tasse de coriandre fraîche

1 oignon vert

jus de 1 ou 2 limes

1 c. à soupe de yogourt nature

1 c. à soupe de tahini

1 c. à soupe de miel

4 à 5 c. à soupe d’eau

sel

poivre

Mélanger tous les ingrédients au robot culinaire jusqu’à l’obtention d’une substance lisse.

green fairy dressing (print)

1 avocado

10 basil leaves

1/3 cup cilantro leaves

1 scallion, chopped

juice of 1 or 2 limes

1 tablespoon plain yogourt

1 tablespoon tahini

1 tablespoon honey

4 to 5 tablespoons water

salt

pepper

Blend all of the ingredients in a food processor until smooth.

Brown is beautiful (tome I)

J’ai su que l’enfance me délaissait quand j’ai commencé à aimer le brun. J’ai nié, j’ai fermé les yeux et bouché mes oreilles. Quand j’ai rouvert les yeux, j’aimais toujours le brun et mon enfance était déjà loin. J’ai crié, j’ai supplié, j’ai menacé, j’ai tout tenté, je me suis battue.

Elle m’a échappé et n’est jamais revenue. Désenfance, désenchantement, détresse.

Il est tout de même bien joli ce brun.

Sur une botte ou une ceinture. Sur une hanche ou un mollet.

Foncé dans les yeux du prince de perse, il me fait chavirer. Plutôt noisette, marbré de gris et de turquoise, dans ceux du petit roi, il me sert de miroir.

Le brun dans une assiette peut-il être appétissant? S’il s’appelle chocolat, sans aucun doute. Autrement, ça reste à voir.

Premier essai, une salade de quinoa. Que du brun : quinoa blanc sale, quinoa rouge, lentilles brunes, graines de tournesol, graines de chia. Un peu de vert aussi, pas pour la couleur, pour le goût : des oignons verts et des feuilles de coriandre.

Mes yeux pensent “miam”.

Mon palais renchérit “miam, miam”.

Mes tours de taille et de hanche en rajoutent “miam, miam, miam”.

C’est brun et ça craque sous la dent. C’est frais et ça goûte l’été à l’année. C’est un succès garanti, goûtez-y!

P.S. Félicitations à Valérie Potvin de Dollard-des-Ormeaux qui a gagné le très joli moule à petits gâteaux en forme de cœur!

salade de quinoa et de lentilles (imprimer)

recette adaptée de melissa d’arabian

(4 portions)

1/2 tasse de quinoa, blanc ou rouge, ou un mélange des deux, rincé

1/2 tasse de lentilles, brunes ou vertes, rincées

1/4 tasse de graines de tournesol

1 c. à soupe de graines de chia (facultatif)

2 oignons verts, hachés

1 c. à table de feuilles de coriandre, hachées

1 c. à thé de moutarde à l’ancienne

2 c. à table de vinaigre de vin rouge

1/4 tasse d’huile

1/4 c. à thé de poudre d’ail

zeste d’une lime

sel

poivre

Cuire le quinoa comme des pâtes 15 à 20 minutes pour le blanc, 20 à 25 minutes pour le rouge. Rincer à l’eau froide et égoutter à la perfection.

Cuire les lentilles dans l’eau bouillante jusqu’à tendreté, environ 30 minutes. Rincer à l’eau froide et égoutter à la perfection

Dans un bol à salade, mélanger le quinoa, les lentilles, les graines de tournesol, les graines de chia, les oignons verts et la coriandre fraîche.

Mettre le reste des ingrédients dans un pot mason. Fermer le pot mason et secouer vigoureusement.

Verser la vinaigrette dans le bol à salade, mélanger et servir.

valeur nutritive : 353 calories; 16,6 g de lipides; 6,6 g de fibres; 13,1 g de protéines

quinoa lentil salad (print)

recipe adapted from melissa d’arabian

(4 servings)

1/2 cup quinoa, white, red or a mix of both, rinced

1/2 cup lentils, brown or green, rinced

1/4 cup sunflower seeds

1 tablespoon chia seeds (optional)

2 green onions, chopped

1 tablespoon cilantro leaves, chopped

1 teaspoon whole-grain mustard

2 tablespoons red wine vinegar

1/4 cup oil

1/4 teaspoon garlic powder

zest of 1 lime

salt

pepper

Cook the quinoa as you would pasta 15 to 20 minutes if using white quinoa, 20 to 25 minutes if using red quinoa. Rinse and strain to perfection.

Cook the lentils in hot boiling water until tender, about 30 minutes. Rinse and strain to perfection.

In a salad bowl, toss together the quinoa, lentils, sunflower seeds, chia seeds, green onions and cilantro.

Add the rest of the ingredients to mason jar. Close up the mason jar and shake vigourously.

Pour the vinaigrette into the salad bowl, toss and serve.

nutrition facts : 353 calories; 16,6 g fat; 6.6 g dietary fibers; 13.1 g protein