Under the blanket

So I have been hiding under a blanket. A cigarette burnt, sweat smelling, bittersweet memories filled blanket.

There is much to do under a blanket, besides the obvious obviously : crumb collecting, wall staring, ancient persia recollecting.

Yep I got busy under a blanket and must admit that it is rather dim under there. You can try and blog, but your eyes quickly tire. You can cook amazing raw foods, but the smell of the slime ends up overpowering the smell of the sweat. In short, if you’re very determined, you can blog and cook under a thick dusty beige blanket, but you definitely cannot shoot. Here’s the proof.

IMG_4823

So after months of self-indulging in the sweet darkness of my sweet blanket, I sort of went overboard/overbored and tasted the blanket. I experienced a slightly salty nuttiness with a dreamy dash of nutmeg. Then I got up from under my beloved blanket and baked it into these yummy banana muffins. Indulge!

S1

vegan banana pecan muffins (print)

recipe adapted from everybody likes sandwiches

(12 small muffins)

1 cup whole wheat flour

1/4 cup oats

1/4 cup quinoa flakes

1 teaspoon baking powder

1 teaspoon baking soda

1/2 teaspoon salt

1/4 teaspoon nutmeg

1 pinch of cinnamon

1/3 cup raw sugar

1/3 cup oil

3 ripe bananas, mashed

1/4 cup pecans

Preheat oven to 375. Coat a muffin tin with cooking spray.

In a medium bowl, whisk together the flour, oats, quinoa flakes, baking powder, baking soda, salt, nutmeg and cinnamon. Set aside.

In a large bowl, mix the sugar and oil together until blended. Stir in the mashed bananas. Then slowly add the dry mixture along with the pecans, making sure not to overmix the batter.

Spoon batter into muffin tin and bake for 15-20 minutes. Let cool on a wire rack.

nutrition facts : 172 calories; 8.2 g fat; 1.6 g dietary fibers; 9.5 g sugars; 2.2 g protein

muffins végétaliens aux bananes et aux pacanes (imprimer)

recette adaptée de everybody likes sandwiches

(12 petits muffins)

1tasse de farine de blé entier

1/4 tasse de flocons d’avoine

1/4 tasse de flocons de quinoa

1 c. à thé de poudre à pâte

1 c. à thé de bicarbonate de soude

1/2 c. à thé de sel

1/4 c. à thé de muscade

1 pincée de cannelle

1/3 tasse de sucre brut

1/3 tasse d’huile

3 bananes mûres, écrasées

1/4 tasse de pacanes

Préchauffer le four à 375. Vaporiser de l’enduit à cuisson sur un moule à muffin.

Dans un bol, mélanger la farine, l’avoine, le quinoa, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude, le sel, la muscade et la cannelle. Réserver.

Dans un grand bol, mélanger le sucre et l’huile. Ajouter les bananes écrasées. Puis, incorporer doucement les ingrédients secs et les pacanes. Ne pas trop mélanger.

Répartir le mélanger dans le moule à muffins et enfourner de 15 à 20 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

valeur nutritive : 172 calories;  8,2 g de lipides; 1,6 g de fibres; 9,5 g de sucres; 2,2 g de protéines

 

Hibernation

Le monde se meurt de savoir et d’apprendre où j’étais et ce que je faisais et pourquoi ma plume s’est tu tout ce long temps que le monde se mourait de moi.

C’est la faute à mon inconscient. J’ai inconsciemment hiberné tout l’automne. Sans le savoir, genre. Sans m’en rendre compte, you know?

Il y avait mon conscient qui se mourait comme le monde que je cuisine puis que je photographie puis que j’écrive. Mais il y avait la léthargie qui me suppliait à genoux et en larmes de l’accompagner sous les couvertures. Puis il y avait l’inconscient attendri qui obéissait à la léthargie en ronflant sans mot dire. Et il y avait moi qui me demandais où j’étais et ce que je faisais et pourquoi ma plume se taisait.

Enfin, comme par miracle, après trois longs mois de scabreuse hibernation involontaire, la fin du monde s’est annoncée. Mon inconscient inconscient comme il est a voulu voir ça de ses yeux vu comme tout le monde, comme le monde qui se mourait de me voir le bout de la plume avant de mourir. Il nous a secoués d’en dessous des couvertures, assez brutalement d’ailleurs, on s’est relevés puis assis à la fenêtre avec le petit roi et le fantôme du prince de perse, et on a attendu la fin du monde.

Comme je le lui avais prédit et dit, la fin du monde n’est pas venue, même pas un peu. L’inconscient s’est promis à plein gosier qu’on ne la lui referait plus. Il a sur-le-champ voulu se remettre sous les couvertures, mais je lui ai dit qu’il n’en était pas question, qu’il ne me la referait plus, que je m’en allais dans ma cuisine, que j’avais un ventre à remplir et une vie à écrire. Pendant qu’il protestait à coup de mots grossiers et vulgaires et franchement sales, pendant qu’il invoquait avec tendresse l’air piteux et les chaudes larmes de crocodile de la léthargie, pendant qu’il me chantait la pomme en vain, je lui ai fourré quelque chose de délicieux et de cochon et de franchement bon dans la bouche et, là, c’est lui qui s’est tu.

tartinade aux noix de cajou et au chocolat au lait (imprimer)

recette tirée de how sweet it is

10 onces de noix de cajou crues

1 c. à thé d’huile de noix de coco, fondue

2 onces de chocolat au lait, fondu

1 pincée de sel

Broyer les noix de cajou dans un robot culinaire jusqu’à l’obtention d’un beurre crémeux, environ 6 à 8 minutes. Racler les parois du robot à l’occasion, au besoin. Ajouter l’huile de noix de coco et le chocolat au lait, activer le robot à nouveau jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. Ajouter le sel et activer le robot une dernière fois.

Réfrigérer dans un contenant hermétique.

milk chocolate cashew butter (imprimer)

recipe from how sweet it is

10 ounces raw cashews

1 teaspoon coconut oil, melted

2 ounces milk chocolate, melted

pinch of salt

Add cashews to a food processor and blend until smooth, about 6-8 minutes. Scrape down the sides once in a while if needed. Once smooth and buttery, add in the coconut oil and chocolate, blending and scraping again until totally smooth. Add in salt and blend again.

Store in a sealed container, preferably in the fridge.

Silent Monday

pumpkin chocolate walnut muffins (print)

recipe inspired by cookie + kate

(8 muffins)

1/3 cup canola oil

1/2 cup maple syrup

2 eggs

1 cup pumpkin puree

1 teaspoon vanilla extract

1/2 teaspoon salt

1/2 teaspoon cinnamon

1/2 teaspoon ginger

1/4 teaspoon nutmeg

1/4 teaspoon allspice

1 3/4 cups whole wheat pastry flour

1 teaspoon baking soda

1/4 cup hot water

1/2 to 3/4 cup chocolate chunks

1/2 to 3/4 cup walnuts, chopped

Preheat oven to 325. Coat a muffin tin with cooking spray.

In a large bowl, beat the oil, maple syrup and eggs together. Stir in pumpkin, vanilla, salt, cinnamon, ginger, nutmeg and allspice. Stir in flour just until combined. Add baking soda to hot water, stir to mix and then mix briefly into batter until it is evenly distributed. Stir in chocolate and walnuts.

Pour batter into 8 spots of the muffin tin. Bake for 35 minutes. Let the muffins cool in the tin for 5 minutes, then transfer it to a wire rack to cool.

nutrition facts : 361 calories; 18.5 g fat; 4.5 g dietary fibers; 18.4g sugars; 7 g protein

muffins à la citrouille, au chocolat et aux noix de grenoble (imprimer)

recette inspirée par  cookie + kate

(8 muffins)

1/3 tasse d’huile de canola

1/2 tasse de sirop d’érable

2 œufs

1 tasse de purée de citrouille

1 c. à thé d’extrait de vanille

1/2 c. à thé de sel

1/2 c. à thé de cannelle

1/2 c. à thé de gingembre

1/4 c. à thé de muscade

1/4 c. à thé de piment de la Jamaïque

1 3/4 tasse de farine de blé entier à pâtisserie

1 c. à thé de bicarbonate de soude

1/4 tasse d’eau chaude

1/2 à 3/4 tasse de morceaux de chocolat

1/2 à 3/4 tasse de noix de grenoble, hachées

Préchauffer le four à 325. Vaporiser un moule à muffins d’enduit à cuisson.

Dans un grand bol, battre ensemble les œufs, l’huile et le sirop d’érable. Incorporer la citrouille, la vanille, le sel, la cannelle, le gingembre, la muscade et le piment de la Jamaïque. Ajouter la farine et mélanger jusqu’à incorporation, sans plus. Mélanger le bicarbonate de soude et l’eau chaude ensemble, et ajouter à la préparation sans trop mélanger. Incorporer doucement le chocolat et les noix de grenoble.

Verser la préparation dans huit espaces du moule à muffins. Cuire 35 minutes. Laisser les muffins refroidir 5 minutes dans le moule, puis démouler sur une grille de refroidissement.

valeur nutritive : 361 calories; 18,5 g de lipides; 4,5 g de fibres; 18,4 g de sucres; 7 g de protéines

De la suite dans les idées

J’ai eu une idée. Je me suis débarrassée de mon maillot. Oui, le rayé blanc et marine dans le sens de la largeur.

Il n’était pas si mal, pas si moche, ce maillot. Il était à vrai dire à mon image. D’une part, j’adore les rayures. D’autre part, la vie m’a rayée de toute part. Mais il s’effilochait, ce maillot.

Il faut dire que je m’effiloche aussi, vous l’aurez bien entendu. Mais vous imaginez à quel point je ne serais pas raccommodable si je me promenais bien en vue dans un maillot rayé blanc et marine sur le sens de la largeur qui s’effiloche à vue d’œil. À vue de gras jaune recouvert de peau blanche recouverte de maillot en lycra translucide. À vue de vieille femme avant l’âge qui essaie de se rapiécer avec un blogue culinaire à la con.

Je disais que j’avais eu une idée, que je m’étais débarrassée de mon maillot. Le rayé blanc et marine dans le sens de la largeur. Cette idée, une fois concrétisée, a eu une conséquence désastreuse : j’ai magasiné un nouveau maillot. Au revoir l’espoir, bonjour le prozac!

Non mais imaginez-moi encore!

Imaginez-moi en maillot ni rayé ni blanc ni marine!

Imaginez-moi gambader en long et en large dans une boutique de maillots, comme s’il s’agissait de la verte prairie, nus pieds, vêtue d’un maillot trop serré ou trop ample!

Imaginez-moi qui s’effiloche en accéléré sans maillot qui s’effiloche.

Imaginez-moi flambant nue étrangler puis étriper la vendeuse qui n’arrivait rien demandé à personne.

Pause nausée pour tout le monde.

Puis, j’ai eu une autre idée. Une idée pour tous, c’est-à-dire une idée pour mineurs et majeurs inclusivement. Une idée à tout le moins plus ragoûtante, certainement moins catastrophique. L’idée de transformer un léger dessert estival (auquel j’ai goûté sur le sublime blogue proud italian cook) en déjeuner canon bon en toute saison.

Cette idée meilleure que l’autre commence avec un bol. Ce n’est qu’une idée en puissance, si l’on veut.

Et après, le bol est garni de raisins. De raisins croquants et juteux. De raisins ni mous ni ratatinés.

Ensuite le yogourt nature s’invite dans l’assiette du bol.

Et puis le miel doré au goût des lèvres du prince de perse. Ou serait-ce les lèvres dorées du prince qui auraient le goût du miel? Ou serait-ce que le prince se gave de miel en cachette top secrète avant chaque baiser? Ou serait-ce moi qui perds la tête à la suite de l’incident de la boutique?

Et pour que le nouveau maillot soit sans conséquences fâcheuses, bien que je doute que cela soit possible, en fait c’est davantage une certitude sûre et certaine qu’un doute, un peu d’exercice matinal n’a jamais fait de mal à personne.

Puis arrive l’ingrédient magique au crounch invitant et au goût de noisette étonnant : le kamut soufflé!

Et des pacanes grillées!

Et des flocons de noix de coco grillés!

Et le prozac m’aidera à ne jamais oublier la cuillère.

Ce n’est rien pour faire oublier l’incident de la boutique. Ce n’est rien pour ressusciter, même illusoirement, le pauvre corps frêle et sans vie de la pauvre vendeuse frêle et sans vie qui n’avait rien demandé ni même son reste. Ce n’est rien pour masquer la vérité qu’on regarde en face. Ce n’est rien qui vous plonge dans le délice du déni.

Ce n’est qu’un déjeuner franchement canon. Ce n’est qu’un déjeuner canon dans un bol qui ressuscitera n’importe quelle maman n’importe quel lundi matin. Ce n’est qu’une réalité en bouche qui goûte déjà meilleure que la réalité en face. Et c’est déjà ça de gagné.

About

I’ve been meaning to write an about section for this blog. Here’s a sneak peek.

I’m thirty-two and it hurts. More than ever before, I feel like Kevin from the wonder years every single minute of every single day.

I’m Québécoise all the way but can’t quite grasp what being Québécoise truly entails.

I spent my teenage years having Roseanne’s Dan as a father figure and Courtney Love as role model.

I blissfully and blindly married into royalty, ancient persian royalty that is, at the age of 20.

I teach french for a living. I enjoy it but often wish I had gotten my MBA instead.

I suffered from a severe concussion when I gave birth to a king almost four years ago and never recovered : je vois la vie en rose!

Food matters to me. Eating an open-face tomato sandwich with homemade vegan mayo feels both natural and political to me.

I’m hosting the FMP today. I chose two vegan mayos for you to experiment with : tofu mayo and bread-and-nut mayo. I made the bread-and-nut version and loaded it with fresh herbs. This mayo is both earthy and slightly tangy. Most importantly, it has that same addictive factor that regular store-bought mayo has. It is vegan and healthy, but will fit beautifully with all of your carnivorous favorites : tuna sandwiches, blts and burgers.

tofu mayo (print)

recipe from mark bittman

makes : about 1 cup

time : 10 minutes

Here is a delicious homemade vegan mayo. To make this more of a sauce, add some soy milk, water, or a little more olive oil.

6 ounces soft silken tofu (about 3/4 cup)

2 tablespoons olive oil

2 tablespoons lemon juice

2 teaspoons Dijon mustard, or to taste

1 tablespoon honey or sugar, optionnal

1/4 teaspoon paprika

1/4 teasppon salt, or to taste

Put all the ingredients in a blender. Turn the machine to a medium speed that keeps things moving without splattering. Let it run for a minute or 2, then turn it off.

Scrape the sides of the container with a rubber spatula, turn the blender back on, and repeat the process two more times. Taste and add more salt if necessary. Serve immediately (or store in a jar for up to several days).

bread-and-nut mayo (print)

recipe from mark bittman

Like the tofu mayo above, this homemade vegan mayo is going to taste much better thant store-bought eggless mayonnaise or, for that matter, most store-bought “real” mayonnaise. Plus both vegan mayos keep for days, if not longer.

Bread-and-nut mayo is based on skordalia, the classic Greek sauce that tastes great with almost anything. Use whole wheat bread here if you like but stay away from breads witth seeds or bits of grain.

1 small slice day-old bread, preferably whole wheat

1 tablespoon olive oil, plus more as needed

1/2 almonds, walnuts or cashews*

1 garlic clove, to taste**

1 1/2 teaspoons lemon juice, or to taste

salt

pepper

Put the bread in a bowl and wet it with a few tablespoons of water. Squeeze the bread dry, then put it in a food processor with the oil, nuts and garlic. Process the mixture until the nuts are ground. With the machine running, slowly pour in 1/4 cup water, followed by a drizzle of oil to form a creamy sauce as thick or thin as you like.

Add the lemon juice and some salt and pepper and process to combine. Serve immedialety (or cover and refrigerate for up to 2 days).

* I used walnuts.

** I skipped the garlic, obviously.